AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

 Il faut qu'on parle. -Harin-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité




MessageSujet: Il faut qu'on parle. -Harin-   Lun 26 Nov - 17:34

Cela doit faire trois heures que je suis assise là, sur cette plage à observer l'horizon. Sue n'est pas loin, je la garde à l'oeil, elle s'amuse tranquillement. Un soupire s'échappe de mes lèvres alors que je repenses à ce qu'il s'est passé, je repenses à tes mots. Oh, Harin, je ne te laisserais pas aussi facilement. Tu es bien trop importante pour moi hn ? Tu dis ne pas avoir besoin d'être protéger, je le sais, mais je n'y peut rien, avec toi c'est comme ça. Je te considère comme une soeur, une soeur que je dois malgré tout surveillé, sur laquelle je dois veiller tout comme je veille sur ma fille. C'est mon côté maternel qui est comme ça, ne m'en veux pas. Je fixe l'horizon à nouveau et me redresse légèrement lorsque je vois un bateau approcher. Je regarde Sue qui joue au bord de l'eau, me levant je vais la chercher, elle n'a pas vu le navire. Je fait un sourire en voyant son visage étonné, la gardant das mes bras un instant, j'observe. Au fond, j'espère que la personne qui va descendre de là, ce sera toi. Je sais que tu m'en veux, peut être même que tu me déteste, mais je ne peux pas continuer d'être en froid avec toi. Un fin sourire étire mes lèvres lorsque j'aperçois ta silhouette, c'est bien toi. Je pose Sue au sol et lui demande de ne pas trop s'éloigner, te suivant du regard je te vois passer près de moi, m'ignore tu ? Ou bien ne p'as tu simplement pas remarqué ? Je prends alors la parole pour m'adresser à toi, parlant suffisamment fort pour que tu m'entende. « Bon retour sur la terre ferme, pirate ! » je souris. Ma phrase n'a aucun sens, c'était juste histoire de me faire remarquer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle. -Harin-   Mar 27 Nov - 12:17

HaRin était devenu encore plus froide et taciturne qu'avant depuis quelques jours. La raison était bête, mais son égo en avait prit un sacré coup... Elle s'était fait violemment blessée par un matelot... UN MATELOT! Et en plus, ce n'était pas une blessure que l'on pouvait caché, au contraire, étant donné qu'elle prenait la totalité de sa joue gauche. Pour la cacher, elle avait mit un tissu pharmaceutique collé avec les même adhésif que ceux des pansements classiques. Ayant été poussée par son envie de changer d'air, puisqu'ayant passé quelques temps seulement sur l'île des Lanbaoshis, elle prit le large avec d'autres membres de l'équipage et avait prévu de déambulé sur l'île sur laquelle ils se rendaient, voir de passé acheter du désinfectant, ayant vidé son alcool à 90° a nettoyer sa joue, s'étant acharnée dessus et se faisant toujours plus mal. Pour aller en ville, elle s'était couverte plus que d'habitude, le froid et l'humidité d'automne annonçant l'hiver étant au rendez-vous. (tenue) Elle enfila une écharpe pour cacher partiellement son pansement et ne se munit que du stricte nécessaire pour aller en ville. Le trajet ne fut pas bien long avant qu'elle ne voit l'île neutre se dessinée à l'horizon.
Vint enfin le temps de poser pied sur la terre ferme, ce qu'elle ne se fit pas prier. Pour une fois en chaussure plate, son attention fut porté sur le bruit quasi-inexistant de ses pas en contraste avec celui qu'elle produisait lorsqu'elle était en talon. Elle ne prit pas attention à la personne toute proche d'elle mais fut tirée de ses préoccupations par une phrase qui aurait pu s'adresser à n'importe qu'elle personne quittant le bateau. En relevant la tête et en scrutant pour voir qui venait de parler, elle vit NaeHa et non loin d'elle un minimoys. Elle ôta doucement ses lunettes de soleil et planta son regard dans celui de NaeHa, à peine quelques secondes avant de remettre celles-ci sur son nez et reprendre sa route, mains dans les poches.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle. -Harin-   Mar 27 Nov - 22:00

Je ne savais pas comment tout ça allait se passer, je ne savais pas si tu allais me snober ou bien t'arrêter. Mais il fallait qu'on parle, je n'en pouvais plus d'être en froid avec ce que je considérais comme ma petite soeur. Nous étions si proches, on ne peut pas briser une amitié forte comme celle la aussi facilement n'est ce pas ? En tout cas je l'espère, j'espère que te retrouverais, petite seoeur. Alors que tu passe devant moi, je décide de prendre la parole. Et je te vois te tourner vers moi, je laisse mon regard faire face au tiens, au non je ne baisserais pas les yeux, loin de là. Je remarque que quelque chose couvre ta joue, qu'est ce qu'il a bien pu t'arriver, hn ? Je préfère ne rien dire. Voilà que tu remet tes lunettes correctement pour reprendre ta route. Un soupire s'échappe de mes lèvres, je sais que tu es entourée et que moi, moi je suis seule, mais je n'ai pas peur Harin. Je ne suis pas impressionnée aussi facilement. « Je penses que ça ne peux pas continuer comme ça Harin. Cessons cette tension, tu ne crois pas ? » Je sais que tu vas tiquer, je sais que tu ne veux pas que je te dicte ta vie, mais peu importe, tout ce que je souhaite c'est retrouver ce lien. Retrouver cette douceur qui nous unit, ce lien unique que nous avons. Harin, comprends tu au moins à quel point j'ai besoin d'une amie comme toi, une amie qui sache me comprendre, une amie aussi forte, aussi fière. Tu es vraiment quelqu'un d'important pour moi. Tes mots, ceux que tu as prononcés ce jour là, je les entends encore, et continuellement, je m'en rappelle. Je n'ai pas apprécié cette phrase, mais tu n'as pas du apprécier la mienne, pourtant je ne voulais pas t'insulter, je voulais que tu prouve ton intelligence, moi je la connais, cette femme intelligente. Je ne rajoute rien et attends que tu daigne te retourner, je ne bouge pas, prête à te faire face, si tu veux me baffer, fais toi plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle. -Harin-   Jeu 29 Nov - 20:13

Que lui voulait-elle? HaRin n’avait-elle pas été clair la dernière fois, quand a sa décision de ne plus avoir rien à faire avec NaeHa? HaRin avait préféré l’ignorer, pour appuyer sur le fait qu’elle ne veuille vraiment plus rien avoir à faire avec, mais c’était de toute évidence sans compter sur l’aide de la jeune mère qui insistait. Ralentissant le pas, la jeune pirate s’arrêta enfin en un soupira de lassitude. Elle fit un signe de tête pour annoncer aux pirates de ne pas s’en préoccuper et avancer sans elle avant de tourner les talons vers ce qu’elle considérait encore il y avait quelques jours comme un pilier de sa vie. Mais c’était révolu. Bien sûr, tout n’avait pas disparu, perdurait encore en elle une profonde affection qui lui serrait le cœur quand elle pensait ou bien voyait NaeHa, mais parallèlement, elle ressentait aussi une profonde amertume et se sentait trahi, humiliée par la jeune femme. Elle s’approcha alors d’un pas contrôlé, et sans réel énervement. Elle profitait enfin d’un air nouveau, d’un paysage différent de celui de l’île sur laquelle elle s’était cloitrée depuis quelques jours, alors pour quelques instants au moins, elle pouvait garder son calme. Sans ôter ses lunettes, une fois en face d’elle et à 1m environ, HaRin demanda d’une voix calme: « Qu’est-ce que tu n’as pas compris dans: lâches moi pour de bon? ». Mains dans les poches, et toute la partie inferieure du visage enfouie sous son écharpe, HaRin détourna le regard pour fixer la petite, protectrice malgré tout. L’enfant n’y était en rien après tout, et HaRin avait toujours eu, même dans un passé oublié, un certain instinct protecteur envers les enfants. Et la petite, à force de courir, tomba aussi droite qu’elle pouvait d’être, se cognant le menton contre le sable mouillé. NaeHa étant de dos et la petite n’ayant pas eu le temps de réaliser ce qui venait de se passé et qui ne réalisait toujours pas la douleur qui commençait à envahir son menton, HaRin s’élança rapidement vers la gamine pour la relever. La petite commençant à sangloter, HaRin serra les dents pour ne pas crier et essaya son menton plein de sable avec sa manche. « Pourquoi tu ne l’as pas laissé avec sa nourrisse?! On ne peut pas s’occuper de tout en même temps! » NaeHa était une bonne mère, mais personne ne pouvait être partout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle. -Harin-   Ven 30 Nov - 22:41

Il ne fait pas particulièrement chaud, mais au point de porter une écharpe, j'en doute. Je t'observe alors t'avancer vers moi et te laisse planter don regard dans le mien. Je ne baisse pas les yeux, je ne baisserais jamais les yeux face à toi Harin. Et ta phrase me fais sourire, tu crois vraiment que c'est avec ces quelques mots que tu vas te débarrasser de moi ? « à peu près tout quand il s'agit de ma meilleure amie » oui de ma meilleure amie, de ma soeur, d'une des personnes les plus précieuse. Je n'ai pas vraiment le temps de rajouter quelque chose que tu te précipite derrière moi, je me retourne pour constater que Sue est tombée. Je me rapproche de vous. Pourquoi j'l'ai pas laissé avec sa nourrice ? Parce que son babysitter n'est pas disponible. Et Sue n'aime pas être seule avec n'importe qui. Non je ne peux pas m'occuper de tout, non je ne suis pas parfaite, oui on me reproche de ne pas savoir m'occuper de ma fille. Mais je vies seule alors je fais ce que je peux. Je soupire et me met accroupie, tendant un bras vers ma fille, il ne lui faut pas longtemps pour venir pleurer dans mes bras, d'un geste doux je caresse sa tête, la calmant comme je l'ai toujours fait. Je baisse le regard vers elle, et passe mes doigts sur son petit menton « C'est fini mon trésor » Elle a eu mal oui, mais ce n'est ni sa première ni sa dernière gamelle, et si j'en fais un drame à chaque fois elle pourrait me faire une montagne pour une égratignure. Je sais que ma fille est forte. Je me redresse, la prenant dans mes bras et repose mon regard sur toi. « Tu sais que Sue n'aime pas aller chez n'importe qui, et aucune personne de confiance n'est disponible aujourd'hui... Harin, je compte pas dégager de ta vie aussi facilement. Tu peux dire ce que tu veux, tu resteras ma petite soeur » Je marque une pause avant de reprendre « Excuse moi si mes mots t'ont blessés, c'était pas le but, j'ai jamais douté de tes capacité autant intellectuelles que physique, je sais de quoi tu es capable. Si tu penses que j'ai voulu t'humilier, loin de là. Je voulais simplement que tu commette pas quelque chose que tu aurais regretter ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle. -Harin-   Dim 9 Déc - 18:29

HaRin laissa la jeune mère récupérer sa fille sans dire un mot et la laissa parler sans l’interrompre. Bien sûr, Naeha ne ferait certainement rien pour nuire à HaRin pourtant sans le vouloir, HaRin avait fini par se sentir humiliée, oui. C’était ça le mot. Humiliée et blessée parce que ça venait d’une personne qui lui était importante. Mais HaRin n’avait pas envie de se prendre plus la tête que ça avec elle et préférait ne pas la calculer. « Je te le répète, laisse moi tranquille. Tu dis m’apprécier? Comme une sœur? Alors il faut savoir lâcher prise. De plus, tu n’apprécies pas la personne que tu as face à toi, mais celle qui était vivante il y a un an de cela. Je ne suis pas cette fille alors ne cours pas après les démons du passé. » Elle enfoui ses mains dans ses poches et reprit son chemin pour aller dans le premier bar qu’elle croiserait mais dit aussi: « Je sais bien que tu me connaissais avant. Pourquoi me l’avoir caché… Je l’ignore. » Elle continua d’avancer mais fini par se retourné à nouveau vers elle. « Je te l’accorde, je ne suis pas la fille la plus intelligente qui soit, c’est un fait. Je suis plutôt une fille qui fonce avant de réfléchir, mais j’ai bel et bien une cervelle pour penser… Et aussi pour… » Elle marqua un temps d’arrêt avant de soupirer: « Pour croire que même moi je peux m’attacher à quelqu’un. Mais je vais apprendre à être hermétique. On ne peut pas s’entendre avec autant de différence, je suppose… » Elle avait mal en disant ça, sa gorge se serrant légèrement. C’était trop frais, et elle l’appréciait vraiment. C’était presque comme si elles étaient sœur oui, mais au final, sa famille n’était que son équipage…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle. -Harin-   Mer 12 Déc - 11:00

Je t'écoutes sans dire un mot. Si je ne l'ai pas dit, ne crois tu pas que j'avais une bonne raison, hn ? Je soupire et te suit du regard. Crois tu que je vais te laisser partir comme ça ? Je sens bien le ton que tu emplie, je sens bien que tes derniers mots sont emplis de peine. Bien sûr que l'on peut s'entendre, nous ne sommes pas si idiotes que ça. Mon coeur se serre, moi qui n'ai jamais su aimer auparavant, j'éprouve de la peine en te voyant t'en aller de la sorte. Je ne peux pas te laisser partir sans rien dire. Je sens Sue s'accrocher à ma jambe, baissant mon regard je l'observe. Et son regard croise le mien, ses yeux humides me fixent comme pour me supplier. Elle a déjà perdue une tante, est ce nécessaire qu'elle en perde une autre ? Parce que oui en quelque sorte elle te considère comme sa tante. je tourne mon regard vers toi « Si je ne te l'ai pas dit, c'est que j'ai une raison. Et j'apprécie autant la femme que j'ai connu il y a un an que celle que tu es devenu. Tu as changer oui, mais au fond tu reste la même. Au fond tu reste ma soeur » Oui, ma soeur. Je soupire et regarde à nouveau ma fille « Si tu ne veux plus m'adresser la parole.. c'est ton choix. Je t'aime beaucoup mais je ne te forcerais pas.. Mais s'il te plaît Harin.. » Je me baisse pour me mettre à la hauteur de ma fille et essuie doucement ses joues « N'inflige pas à Sue la perte d'une autre tante.. D'une tante qui a été là pour elle. » Je tourne à nouveau le regard vers toi « Si tu veux me détester, fais le.. Mais Sue n'y est pour rien.. et je ne veux pas infliger ça à ma fille » Oui, je te supplie à moitié, pitoyable si tu veux, mais je ne supporte pas de voir ma fille pleurer, elle n'a rien demandé pour subir ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle. -Harin-   Lun 7 Jan - 10:52

HaRin était à la fois dans son élément et totalement perdue. Sa vie se résumant à un perpétuel conflit envers elle-même et envers les autres, elle ne se sentait pas mal à l'aise de ce genre de situation. A contrario de cela, elle s'y sentait, pour la première fois, particulièrement désorientée, puisque contrairement à son habitude, il s'agissait là d'une personne qui était proche à son cœur. Alors quoi? Elle devait lui pardonner une faute involontaire? Elle le devrait, oui. Mais pour HaRin qui ne connait ni pardon et ni pitié, tout n'était pas aussi simple que ça. C'était même assez compliquer. Surtout après avoir été humiliée (et publiquement de surcroît)... Elle l'écouta cependant, ayant toujours écouter son amie par le passé. C'était devenu une habitude. De même que l'analyse qu'elle faisait, de par son regard. Elle vit donc l'enfant, à deux doigts de fondre en larme et les arguments de sa mère. La lanbaoshi soupira alors, serrant légèrement les dents ce qui paru un sifflement. « Utiliser la gamine pour m'attendrir, c'est pitoyable. » Elle voyait cela ainsi, et ne se cachait donc pas de le lui dire. Mais voilà, elle était tout de même réceptive au mal de l'enfant et se détendit un peu. « Mais tu as raison, ce conflit ne la regarde pas, c'est entre toi, et moi. »
Elle regarda l'enfant puis dit, pour voir si celle-ci perdrait ses larmes pour de la colère: « Tu as de la chance d'être là, Sue. Sinon, ta mère et moi serions déjà à nous battre. » Ce n'était évidemment pas forcément le cas, l'une et l'autre airaient pu avoir du mal à lever les points vers l'autre, de par leur attachement mutuel depuis l'arrivée de HaRin chez les Tigers. Un attachement qui même après amnésie, ne s'en était pas retrouvé affecté. Alors oui, la question se posait de savoir si la jeune pirate pourrait tourné le dos à son amie de toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle. -Harin-   

Revenir en haut Aller en bas
 

Il faut qu'on parle. -Harin-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Plage de Heoga-